Equipe Josee Latendresse

Josée Latendresse présente ses cinq ambitions pour Longueuil

Présenté aux médias le 22 septembre, le programme électoral de Longueuil Ensemble et de sa candidate à la mairie Josée Latendresse s’articule autour de cinq «ambitions» : mettre en valeur l’identité des quartiers, agir contre les changements climatiques, simplifier l’accès aux services municipaux, se réapproprier les berges du fleuve et exercer un leadership régional fort.

«On souhaite beaucoup pour Longueuil, affirme d’entrée de jeu Josée Latendresse. Notre programme s’inspire avec beaucoup de simplicité de ce qui se fait de mieux ailleurs dans le monde et de ce que les citoyens de Longueuil souhaitent.»


Trois engagements clairs

Annonçant que ses «engagements phares» seraient dévoilés tout au long de la campagne, Longueuil Ensemble s’est tout de même permis trois promesses, soit un gel de taxes pour quatre ans, un salaire coupé de moitié pour la mairesse et une autonomie retrouvée pour les arrondissements.

Questionnée sur le danger de promettre un gel de taxes pour quatre ans alors qu’un récent rapport de la firme Raymond Chabot Grant Thornton soutient que le compte de taxes devrait plutôt grimper de 3,3% pendant 10 ans pour maintenir les services et poursuivre le rattrapage d’entretien des infrastructures, Josée Latendresse parle de priorités.

«J’ai très hâte de lire ce rapport en détails et de rentrer en profondeur dans les finances de la Ville, affirme-t-elle d’abord. Il y a 15 mois, on nous parlait d’un déficit de 35 M$ et on a finalement bouclé l’année avec un surplus de 51 M$. La situation financière est très volatile pour l’instant et c’est très difficile de prédire ce qui va se passer sur 10 ans.»

«Dans les dix dernières années, votre compte de taxes a presque doublé mais est-ce que votre salaire a doublé? La réponse est non, ajoute-t-elle. En politique, c’est une question de choix et de priorités et on a choisi de prioriser le gel de taxes.»


Identité des quartiers

La candidate à la mairie rappelle que les villes se sont transformées depuis le début des années 2000 et que leurs résidents ont développé un sentiment d’appartenance très fort à leur quartier.

«Et la pandémie est venue changer comment on vit nos villes et nos quartiers», ajoute-t-elle.

Longueuil Ensemble souhaite tout d’abord mettre en valeur l’identité spécifique des quartiers en y développant les commerces et services de proximité, les installations de loisir, les parcs, les espaces collectifs, les lieux de rassemblement et les infrastructures de transport.

«On veut des quartiers où chaque citoyen aura accès à tous les services dont il a besoin en 15 minutes de marche», soutient Josée Latendresse.

Pour ce faire, le parti prévoit identifier les services manquants dans chaque quartier pour ensuite «aller les chercher».

«Il faut également repenser le rôle du conseiller municipal, qui devra être beaucoup plus impliqué», ajoute Josée Latendresse.

«Au cours des quatre dernières années, il y a eu beaucoup d’inaction politique et une déconnexion des élus avec les citoyens. On ne peut pas se permettre encore quatre ans comme ça.»

– Josée Latendresse


Le parti promet également d’encadrer le redéveloppement pour qu’il ne «défigure» pas les quartiers.


Changements climatiques

Longueuil Ensemble souhaite d’abord et avant tout obtenir un portrait juste des émissions de gaz à effet de serre de la ville.

Le parti propose également des gestes concrets pour réduire l’empreinte écologique de Longueuil, en encourageant l’achat local, la réduction de l’utilisation de l’automobile, le développement des transports actifs, l’ajout de serres sur les toits et la plantation massive d’arbres.

Longueuil Ensemble s’engage par ailleurs à implanter un «filtre vert» pour toute décision de la Ville, soit de «considérer en priorité la question des changements climatiques avant de dire oui à tout projet».


Services municipaux

Longueuil Ensemble veut aussi rapprocher la Ville des citoyens en améliorant l’accès aux services, en repensant le fonctionnement administratif et en ouvrant de nouveaux canaux de communication avec les citoyens.

«Il faut améliorer le service 311, soutient Josée Latendresse. Je l’ai dit en 2017 et je le répète en 2021 : il faut faire en sorte que les citoyens puissent connaître en temps réel l’évolution de leur requête.»


Berges du fleuve

Pour la formation de Josée Latendresse, il est primordial que les Longueuillois se réapproprient les berges du fleuve Saint-Laurent.

«On pense à des promenades, des petits commerces, une scène extérieure, des jeux pour les enfants et les familles, des installations sportives…», énumère la candidate à la mairie, qui promet également le retour de la navette fluviale.

Longueuil Ensemble a d’ailleurs déjà approché les différents partis fédéraux, lors de la récente campagne électorale, afin de les informer de son souhait que la portion ouest des berges, qui appartient actuellement à Ottawa, soit cédée à la Ville.


Leadership régional fort

«Je suis prête à mener la bataille pour que notre agglomération devienne une région administrative autonome», lance sans équivoque Josée Latendresse.

Rappelons qu’une demande à cet effet formulée par l’administration de Caroline St-Hilaire en 2012 avait essuyé un refus de la députée libérale de Laporte Nicole Ménard, alors ministre responsable de la Montérégie.

Josée Latendresse souhaite par ailleurs obtenir des investissements gouvernementaux à la hauteur de la démographie de Longueuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *