Equipe Josee Latendresse

«Les Longueuillois réclament leur bord de l’eau», affirme Josée Latendresse

Josée Latendresse estime que la Ville de Longueuil est présentement très limitée dans le développement de ses rives du Saint-Laurent. La principale parcelle de terrain intéressante appartient au gouvernement fédéral et prive les citoyens d’avoir accès au fleuve et de profiter pleinement de ce joyau. La cheffe de Longueuil Ensemble a donc adressé une demande claire au premier ministre Justin Trudeau : celle d’un bail de 100 ans.

«Pour le plus grand bénéfice des Longueuillois, nous souhations que le gouvernemant fédéral accepte de nous louer, pour une période 100 ans, le territoire de la Pointe-de-Longueuil, affirme la candidate à la mairie de Longueuil Ensemble. Ce territoire offre des panoramas spectaculaires du fleuve Saint-Laurent et de la Ville de Montréal et présente de formidables possibilités d’aménagement.»

Le site est très bien situé, à proximité de la station de métro, mais nécessite une revitalisation importante. Les idées ne manquent pas à Josée Latendresse et son équipe pour revitaliser les lieux.

«La Pointe-de-Longueuil pourrait devenir presque entièrement parc, espace collectif associatif, commerces de proximité, salle culturelle en plein air, site permanent ou éphémère d’évènements réflexifs et festifs et même plus encore. Des esquisses actuelles de revitalisation du centre-ville prévoient un accès au transport en commun et aux cyclistes au sein de cette zone. Il faut souligner que dans la grande région de Montréal, nous sommes la seule ville qui n’a pas la possibilité de mettre en valeur ses berges pour les bénéfice de ses citoyens. En tant que locataires, nous feront une utilisation respectueuse de l’environnement de ces terres, gardant en tête les générations futures.»

Josée Latendresse souhaite que la Pointe-de-Longueuil devienne le prolongement d’un Longueuil moderne pour une perspective de mieux-vivre-ensemble. Mais il faut selon ele éviter que les citoyens aient à payer de leur poche pour un territoire de la Couronne, surtout si la Ville s’engage elle-même à lui redonner toute sa valeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *